Les étapes de la reprogrammation moteur

La reprogrammation moteur est la modification du logiciel qui contrôle la motorisation d’une voiture. En somme, elle permet donc d’augmenter le couple ainsi que la puissance du véhicule. Voyons quelles sont les différentes étapes d’une telle modification.

Une chose est bonne à savoir, c’est que les concepteurs de moteur ne poussent pas les machines à leur maximum. Ils sont dans une logique de vision à long terme et d’économie d’échelle, obligatoire aujourd’hui pour obtenir des marges suffisantes pour que les constructeurs automobiles se développent de façon croissante.

Ainsi, la majorité des motorisations n’ont pas leur capacité poussée à leur maximum : celles que l’on trouve sur le marché sont en général réglées de série à un couple bien en-dessous de ses capacités réelles. C’est pour cela que la reprogrammation moteur est un phénomène qui se fait de plus en plus. Voici quelles en sont les étapes :

1 – Diagnostic et état des lieux :

la toute première chose qu’un technicien spécialisé réalise lorsqu’il s’occupe de faire une reprogrammation moteur, c’est de vérifier la bonne santé du véhicule. Avec les différents outils de diagnostic, propre à chaque technicien, un bilan global est fait pour voir s’il n’y a pas d’avarie ou de défaut majeur. Cette première étape est primordiale et indispensable pour la réalisation de la reprogrammation moteur. Le diagnostic est le début du projet et est le pilier de son élaboration.

2 – Essais techniques au banc de puissance :

la seconde étape est celle du test, généralement sur banc de puissance. Encore à cette étape, le véhicule est à son état originel. Ici, les techniciens s’assurent que le moteur est en parfait état et qu’il fonctionne dans les règles de l’art. Tous les techniciens ne réalisent pas forcément cette étape sur banc de puissance, mais il est bon à savoir qu’il reste un des meilleurs tests pour diagnostiquer l’état du moteur !

3 – Optimisation du logiciel :

c’est à cette étape que la modification du logiciel est opérée. En général, Le programme d’origine situé dans le calculateur du moteur est extrait et sauvegardé.
Cette extraction peut se faire de 2 façons suivant les caractéristiques du véhicule :

  • Via la prise diagnostic (prise OBD) du véhicule.
  • En intervenant directement sur le calculateur

Le logiciel est ensuite optimisé, amélioré pour obtenir un meilleur couple et une meilleure puissance de votre véhicule. De toutes les étapes citées, c’est bien celle-ci la plus longue, car c’est celle qui nécessite le plus de recherches pour obtenir la meilleure optimisation de votre moteur. Et ce, dans le but que le véhicule devienne ultra performant !

4 – Essais techniques et validation :

un dernier test est réalisé pour voir si l’opération dans son ensemble s’est bien déroulée. Ici, il s’agit de déceler une éventuelle anomalie afin de la réparer si besoin. Evidemment, le test est réalisé dans les mêmes conditions que la première étape afin de pouvoir comparer de façon équitable.

La reprogrammation moteur est donc un travail pointu qui se fait en plusieurs étapes. C’est pour cela que nous conseillons à tout particulier voulant en réaliser une, de bien se renseigner auprès d’un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *